Aller au contenu principal
Energie

Conseil & Mesures volontaires

Conseil & Mesures volontaires

Crise de l'énergie

Mesures diverses proposées par l'Horesca afin de réduire la consommation en énergie. Chaque entreprise devra décider pour elle dans quelle mesure elle pourra adapter et intégrer certaines mesures dans son processus de fonctionnement, tout en gardant un service de qualité pour ses clients. Ainsi l'entreprise contribuera aux objectifs de l'Union Européenne pour réduire la consommation énergétique de 15%. 

De multiples possibilités d'actions à court terme : avec faible investissement

➔ Températures des locaux

La température de chauffage des locaux (en salle, cuisine, toilettes, etc.) peut-être abaissée sans problèmes d'un à voir deux degrés, sans perte de confort pour les clients et le personnel. 

En cas d'investissement, il peut être avantageux d'investir dans un système de régulation des températures centralisés, p.ex. têtes thermostatiques des chauffages télécommandables. 

Fermeture des portes d'entrée

Au moment qu'un établissement est climatisé, il est à recommander de garder les portes d'entrée et de service fermées pour éviter une surconsommation en énergie. Il en va de même pour la période hivernale de chauffage. 

Éteindre les équipements, appareils et éclairage

Les appareils de cuisine comme les machines à café ou les chauffe-assiettes ne devraient fonctionner que lorsqu'ils sont en service. Un autocollant indiquant le temps de chauffe sur l'appareil vous aide, vous et vos collaborateurs, à optimiser le moment de la mise en marche.

De même, l'éclairage (de façade, du jardin, des couloirs, etc.) ne devrait pas rester allumée plus longtemps que nécessaire.

Fermeture des portes des frigos. Couvrir les aliments à la cuisson.

L'ouverture des réfrigérateurs et des congélateurs entraîne une perte d'énergie. Ne laissez ces appareils ouverts que le temps strictement nécessaire.

Les couvercles sur les poêles et les casseroles réduisent la chaleur dégagée et peuvent économiser jusqu'à 30% d'énergie.

Emplacement des appareils

Les appareils de réfrigération ne devraient pas être placés à côté de sources de chaleur. Déplacez les appareils afin de minimiser cette perte d'énergie.

Optimisation du chauffage et de la température d'eau

Vérifiez par exemple si la température de consigne pour l'eau chaude peut être abaissée et si la courbe de chauffage peut être adaptée. Même si la température de chauffage est abaissée d'un degré Celsius, cela permet déjà d'économiser entre 5 et 7 % d'énergie.

Remplacement

Remplacer les ampoules halogènes par des ampoules LED à faible consommation énergétique. Le remplacement des ampoules non efficaces sur le plan énergétique est souvent rentabilisé en l'espace d'un an. 

Mini-bars (Hôtels et établissements d'hébergement)

Dans la mesure du possible la température des mini-bars peut être abaissée, voir éteindre les mini-bars (en cas de non-occupation).

Températures des chambres et lieux (Hôtels et établissements d'hébergement)

La température de chauffage des locaux (salle de bains, chambre, couloir, fitness & wellness, etc.) peut-être abaissée sans problèmes de 1, voir 2 degrés, sans perte de confort pour les clients et le personnel. 

La température dans les chambres et locaux non occupées peut être abaissée à un minimum et augmentée au besoin.

 


12 possibilités pour économiser de l'énergie: Investissements possibles

Vous trouverez ci-dessous une liste de contrôle qui vous permettra d'identifier les points de départ possibles pour réaliser des investissements efficaces sur le plan énergétique dans votre entreprise. Ces conseils sont d'ordre général et ne constituent nullement une obligation, mais vous servira de guide dans vos décisions économiques et d'orienter des investissements éventuelles dans le futur vers une économie durable. Par ce biais vous réduirez vos coûts énergétiques et en même temps répondez aux obligations légales en matière de durabilité. Le client de demain est de plus en plus à la recherche d'entreprises durables propices à l'environnement. 
Ceci dans une optique d'économiser de l'énergie. 
  • Économiser l'énergie est financièrement intéressant. De nombreuses mesures peuvent être mises en œuvre sans entraîner de coûts élevés. Des solutions faciles à mettre en œuvre permettent d'économiser environ 10 à 15 pour cent de la consommation. La plupart d'entre elles sont déjà rentables au bout d'un à trois ans.
  • Parallèlement, les économies d'énergie contribuent à désamorcer la pénurie de gaz et d'électricité qui s'annonce et à réduire les risques de black-out.
  • Et troisièmement, cela réduit le risque d'être soi-même touché par des contingentements si vous n'achetez pas encore sur le marché libre.

Une situation de pénurie d'électricité et de gaz devrait rester un scénario réaliste pendant plusieurs années.

Astuces pour économiser

De nombreuses mesures d'économie d'énergie peuvent être intégrées facilement et rapidement dans le travail quotidien. D'autres mesures sont de nature plus durable et nécessitent une planification, des conseils et des investissements. 

  • Lors de l'achat de nouveaux appareils, veillez à l'efficacité énergétique. Les coûts d'acquisition peuvent être plus élevés, mais à moyen et long terme, la consommation d'électricité plus faible est payante.
  • Vérifiez si la chaleur résiduelle de vos appareils (lave-linge, lave-vaisselle, etc.) peut être raccordée au chauffage.
1) Impliquez vos collaborateurs et communiquez avec vos hôtes.

Travaillez avec vos collaborateurs sur les mesures d'économie d'énergie et leur mise en œuvre. Des mises à jour régulières concernant l'énergie économisée peuvent en outre avoir un effet motivant. Selon la taille de l'établissement, une ou plusieurs personnes seront nommées responsables de l'énergie. Enfin, vos collaborateurs ont certainement eux aussi de bonnes idées pour réduire la consommation d'énergie dans votre entreprise.

Informez vos hôtes. Une communication honnête et amicale est nécessaire, en particulier pour les mesures qui concernent directement les clients (par ex. mini-bar et linge propre dans les chambres d'hôtel). L'efficacité énergétique n'est pas seulement le signe d'une gestion économique, mais aussi d'une gestion respectueuse de l'environnement.

2) Mesurez en permanence votre consommation d'énergie.

Mesurez la quantité d'énergie que vous consommez. Documentez à intervalles réguliers, par exemple une fois par semaine, les relevés de vos compteurs. Un appareil de mesure de l'électricité permet en outre de découvrir les appareils dits « énergivores ».

3) Éteignez tous les appareils lorsqu'ils ne sont pas utilisés.

Les appareils de cuisine comme les cafetières et les chauffe-plats ne doivent fonctionner que lorsqu'ils sont utilisés. Un autocollant indiquant le temps de chauffe sur l'appareil vous aidera, vous et vos collaborateurs, à optimiser le moment de la mise en marche.

La cuisinière ne doit être allumée que lorsque des casseroles et des poêles y sont posées. Le chauffage dans les pièces non utilisées, comme les salles de séminaire non occupées, peut soit être réglé sur un niveau bas, soit être complètement éteint (réglage antigel 10 - 14°C).

4. Utilisez l'énergie de manière ciblée dans la cuisine.
  • Les couvercles sur les poêles et les casseroles réduisent la chaleur dégagée. Une casserole sans couvercle nécessite presque quatre fois plus d'énergie pour porter de l'eau à ébullition qu'une casserole avec couvercle.
  • Prenez de l'eau déjà chaude ou brûlante au robinet lorsque vous faites bouillir de l'eau. Pour de petites quantités d'eau, une bouilloire nécessite en outre moins d'énergie.
  • Installez des limiteurs de débit sur les robinets - vous gaspillerez ainsi moins d'eau (chaude) et donc moins d'énergie. Réparez ou remplacez dès que possible les robinets qui gouttent et les vannes qui fuient.
  • Si vous n'avez pas de cuisinière à induction : veillez à ce que la taille des poêles, casseroles et marmites utilisées soit adaptée à la taille des plaques de cuisson.
  • Veillez à ce que la taille des poêles, casseroles et marmites utilisées soit adaptée à la quantité d'aliments. Les casseroles et les poêles dont le fond est inégal (par exemple des creux) doivent être réparées ou remplacées immédiatement.
  • Les casseroles à fond bombé consomment jusqu'à 30 % d'énergie en plus.
  • Si le plat le permet : renoncez au préchauffage lors de la cuisson et utilisez la chaleur résiduelle du four.
  • Les appareils massifs tels que les marmites basculantes, les rôtissoires basculantes et les plaques de gril ne devraient être utilisés que de manière très ciblée, car ils consomment beaucoup d'énergie. Les grillades à la carte peuvent également être préparées dans une poêle à gril-frire adapté à la taille du produit.
  • Par rapport à la cuisson, la cuisson à la vapeur est plus efficace sur le plan énergétique et nécessite moins d'eau. En même temps, l'arôme et l'aspect sont préservés.
  • Ne faites tourner le lave-vaisselle que lorsqu'il est entièrement rempli. La nuit, vous bénéficiez de tarifs d'électricité plus bas. Utilisez en outre les programmes éco et économiques disponibles sur la machine, ils permettent d'économiser jusqu'à 30 % d'énergie.
  • Vérifiez si le lave-vaisselle peut être raccordé à l'alimentation en eau chaude.
5. Economisez de l'énergie dans les chambres d'hôtel.
  • Si votre établissement et le système de chauffage le permettent : occupez les chambres par bâtiment et par étage.
  • Dans les zones non occupées, le chauffage peut ainsi être réduit sur toute la surface.
  • Envisagez l'utilisation de systèmes de détection : par exemple, la lumière s'éteint automatiquement lorsque vos hôtes retirent leur carte-clé et quittent la chambre.
  • Laissez vos hôtes décider quand les serviettes de bain et les draps doivent être changés.
  • Installez des limiteurs de débit sur les robinets et des douchettes à économie d'eau dans la douche - cela permet de gaspiller moins d'eau (chaude) et donc moins d'énergie.
  • Réparez ou remplacez dès que possible les robinets qui gouttent et les vannes qui fuient.
6. Utilisez l'énergie de manière ciblée dans les espaces de bien-être et de fitness.
  • Vérifiez si les heures d'ouverture de l'espace wellness et fitness correspondent aux besoins réels de vos clients et réduisez éventuellement les heures d'ouverture.
  • Installez des limiteurs de débit sur les robinets et des douchettes à économie d'eau dans la douche - cela permet de gaspiller moins d'eau (chaude) et donc moins d'énergie.
  • Réparez ou remplacez dès que possible les robinets qui gouttent et les vannes qui fuient. Utilisez des programmateurs : pour les douches près de la piscine, les sèche-cheveux et l'éclairage des toilettes.
  • Couvrez les piscines pendant la nuit ou lorsqu'elles ne sont pas utilisées pendant une longue période. Cela réduit la perte de chaleur et donc d'énergie.
  • Bouton d'activation dans le hammam : maintenez le hammam en état de fonctionnement à 30°C. Si une personne actionne le bouton poussoir, la température monte à 45°C. Grâce à une minuterie intégrée, le bain de vapeur repasse à 30°C après 15 minutes par exemple.
  • Dans une piscine intérieure, les coûts de chauffage sont principalement dus à l'échauffement de l'eau et de l'air. Les déshumidificateurs à récupération de chaleur sont utiles dans ce cas : ils utilisent la chaleur libérée dans l'air évacué, qui est à son tour réinjectée dans l'air ambiant.
  • Un sauna devrait être fermé avec une porte de sauna correcte - plus les portes sont fermées hermétiquement, plus la consommation d'énergie du poêle est faible. Dans les saunas, il vaut la peine d'installer des systèmes de ventilation automatisés qui régulent l'apport d'air frais en fonction du nombre de personnes dans la pièce.
7) Utilisez l'énergie pour le chauffage de manière ciblée.

En règle générale, chauffer un degré de moins permet d'économiser entre 5 et 7 % d'énergie ! Dans les chambres d'hôtes inoccupées et les salles de séminaire vides, le chauffage peut être réduit. Des rideaux fermés empêchent en outre le refroidissement par les fenêtres. Dans la cuisine, le chauffage peut souvent être réduit ou complètement éteint, car la cuisson produit suffisamment de chaleur. Orientez-vous vers les points de repère de température suivants :

  • Piscine 28°C maximum.
  • Salle à manger 18-20°C
  • Cage d'escalier 12°C
  • Salles de séjour et de détente 20-21°C
  • Cuisine 18°C
  • Chambre à coucher 18-20°C
  • Salles de bains 22-24°C
  • Caves et entrepôts 6°C
  • Bureau 20-22°C

La présence de nombreuses personnes dans une pièce la réchauffe. Lors de séminaires, de réceptions et d'autres événements avec de nombreux invités, la température de la pièce peut être réglée un peu plus bas.

Les chauffages extérieurs (p. ex. les champignons chauffants) et les radiateurs soufflants fonctionnant à l'électricité sont très gourmands en énergie et peu efficaces. N'utilisez ces appareils que dans des cas exceptionnels et de manière très ciblée.

 

  • Les radiateurs ne doivent pas être cachés par des meubles ou des rideaux. Cela réduit la puissance de chauffage.
  • Si les radiateurs sont placés contre un mur extérieur non-isolé : Glissez une feuille de polystyrène ou une feuille d'isolation thermique recouverte d'aluminium entre le radiateur et le mur extérieur. Ainsi, la chaleur se perd moins à l'extérieur.

 

Les vannes thermostatiques des radiateurs régulent le débit d'eau de chauffage en fonction de la température ambiante. Les vannes thermostatiques équipées d'un capteur détectent si une fenêtre est ouverte - et arrêtent alors automatiquement le radiateur.

 

  • Vérifier si la température de consigne de l'eau chaude peut être abaissée.
  • Des minuteries sur l'installation de chauffage automatisent par exemple une température plus basse la nuit.
  • Pour les entrées, il est recommandé d'installer un porche non chauffé de sorte qu'une porte reste toujours fermée. Les portes coulissantes automatiques ne sont pas recommandées du point de vue de la consommation d'énergie, les portes battantes sont plus avantageuses.
8) Utilisez l'énergie pour le refroidissement de manière ciblée.
  • Les appareils de réfrigération ne doivent pas être réglés trop bas. Selon les aliments et produits à conserver une fourchette de 4 à 7°C pour le réfrigérateur et moins 18°C pour le congélateur sont suffisants.
  • Laissez refroidir les aliments chauds avant de les placer dans le réfrigérateur ou de les congeler.
  • Utilisez le réfrigérateur de manière efficace : les appareils à moitié vides ou trop remplis consomment plus d'énergie que nécessaire.
  • L'ouverture des réfrigérateurs et des congélateurs entraîne une perte d'énergie. Refermez ces appareils le plus rapidement possible. Pour les réfrigérateurs qui doivent être ouverts fréquemment, envisagez l'achat d'un rideau d'air.
  • Dans la mesure du possible, placez les réfrigérateurs et les congélateurs dans une pièce non chauffée et bien ventilée. Évitez les sources de chaleur comme la cuisinière, le chauffage ou l'exposition directe au soleil. En outre, les appareils ne doivent pas être placés entièrement contre le mur, mais à une distance d'au moins 5 cm.
  • Assurez-vous que l'ouverture d'aération (grille) des réfrigérateurs et des congélateurs n'est pas obstruée.

 

Un climatiseur ne devrait pas refroidir en dessous de 20°C. La différence entre la température extérieure et intérieure devrait être de 6°C maximum.

Aérez plutôt brièvement et vigoureusement (aération par à-coups) plutôt que de laisser les fenêtres basculées pendant des heures. Avant d'acheter ou d'allumer un climatiseur, vérifiez les options d'économie d'énergie. Option: stores devant les fenêtres.

Les climatiseurs modernes peuvent être contrôlés par des interrupteurs de contact sur les fenêtres et les portes ou par des thermostats électroniques - si une fenêtre ou une porte est ouverte, le climatiseur s'arrête automatiquement.

 

9. Vérifiez l'énergie utilisée pour votre éclairage.
  • La lumière du jour ne nécessite pas d'énergie et est gratuite. Vérifiez si vous exploitez déjà pleinement cet avantage.
  • Dans les pièces où il n'y a pas de personnes en permanence, les détecteurs de mouvement remplacent l'interrupteur. C'est le cas par exemple dans les entrepôts et les chambres froides, mais aussi dans les toilettes ou les vestiaires.
  • Misez sur les ampoules à économie d'énergie. Celles-ci sont certes souvent plus chères à l'achat, mais elles nécessitent moins d'énergie à long terme et sont donc rapidement amorties.
  • Vérifiez si un éclairage (décoratif) à l'énergie solaire est judicieux à l'extérieur. Éteignez les enseignes lumineuses et l'éclairage extérieur la nuit, manuellement ou au moyen de minuteries.
10) Nettoyez et entretenez régulièrement et soigneusement vos appareils.
  • Les aspirateurs, les cireuses et autres appareils de nettoyage doivent être nettoyés et entretenus régulièrement. Cela prolonge leur durée de vie, augmente l'efficacité du nettoyage et réduit ainsi la consommation d'énergie.
  • Les abat-jour et les fenêtres sales et poussiéreux atténuent la lumière. En outre, à l'extérieur, les mousses et les lichens peuvent se fixer sur les luminaires. Nettoyez-les donc régulièrement.
  • Les échangeurs de chaleur situés à l'arrière des réfrigérateurs doivent être dépoussiérés au moins deux fois par an, car la poussière a un effet isolant.
  • Les joints d'encadrement fragiles ou cassés du réfrigérateur doivent être remplacés. Contrôlez-les et nettoyez-les régulièrement.
  • Les réfrigérateurs et les congélateurs givrés fonctionnent moins efficacement. Dégivrez régulièrement les appareils.
  • Les radiateurs devraient être nettoyés régulièrement. La poussière et la saleté réduisent la puissance de chauffage.
  • Climatiseurs : nettoyez régulièrement les filtres, les condenseurs et les éléments d'évaporation.
  • Remplacez chaque année les filtres du système de ventilation par des filtres neufs (à économie d'énergie).
  • Pour les chauffages qui fonctionnent au moyen d'une combustion (mazout, gaz, bois), la chaudière doit être entretenue et nettoyée avant le début de la période de chauffage. De plus, la chaudière devrait être placée dans une pièce suffisamment alimentée en air frais. En revanche, l'air de combustion poussiéreux provoque plus rapidement l'encrassement de la chaudière, ce qui entraîne une surconsommation.
  • Les conduites de chauffage et d'eau dans les pièces froides et non chauffées doivent être bien isolées, afin de réduire les pertes de chaleur.
  • Dans les espaces de bien-être et de remise en forme, les conduites, les tuyaux et les filtres bouchés réduisent l'efficacité de vos installations. De plus, les appareils dans ces zones devraient être détartrés particulièrement souvent.
11. Utilisez l'énergie de manière ciblée pour le lavage.
  • La température de lavage devrait être réglée aussi basse que possible. Le linge peu sale peut souvent être lavé à moins de 60°C. (attention il est recommandé de faire des cycles de lavage de temps en temps à température élevée pour éviter la prolifération des bactéries)
  • Faites tourner les machines à laver la nuit pendant le tarif d'électricité le plus bas.
  • Remplissez les machines à laver au maximum. Pour les petites quantités de linge qui doivent être lavées séparément dans un programme spécial, il peut être intéressant d'acheter une machine plus petite. Les machines les plus récentes détectent en outre le niveau de remplissage du lave-linge au moyen de capteurs et n'utilisent que la quantité d'eau et d'électricité nécessaire à la quantité de linge.
  • Si le type de linge le permet, il est recommandé de l'essorer abondamment. Cela réduit l'humidité résiduelle dans le linge et nécessite plusieurs fois moins d'énergie qu'un sèche-linge pour le même résultat. Si possible, faites sécher le linge de manière conventionnelle sur une corde.
  • Le repassage est particulièrement efficace avec une humidité résiduelle d'environ 25 % et consomment donc moins d'énergie. Pour le repassage, la chaleur résiduelle du fer à repasser peut également être utilisée.
12. Examinez les nouvelles acquisitions et les investissements.

Une cuisinière à induction chauffe rapidement et de manière ciblée et fonctionne de manière plus efficace sur le plan énergétique que les tables de cuisson à gaz et électriques.

Les fours à air chaud et les fours combinés peuvent cuire, rôtir, griller, cuire à la vapeur et à l'étouffée à des températures comprises entre 65 et 300°C. L'achat d'un tel appareil remplace souvent l'utilisation de deux ou trois autres appareils de grande cuisine (poêle à frire, plaque de gril/rôtissage, bain-marie, etc.). À titre de comparaison, un appareil combiné/à air chaud consomme environ 3,1 kilowattheures d'électricité par jour, contre 13,9 kilowattheures pour une poêle à frire basculante.

 

Les conseillers en énergie peuvent vous conseiller, vous et votre entreprise, de manière professionnelle et sur mesure.

  • Vérifiez si l'achat d'un chauffage respectueux du climat en vaut la peine.

Vérifiez l'âge de vos pompes de chauffage et remplacez les plus anciennes. Les pompes à haut rendement et les nouvelles pompes à régulation électronique, qui adaptent leur puissance aux besoins, consomment nettement moins d'énergie.

Examinez les investissements à long terme dans l'enveloppe de votre bâtiment (y compris les fenêtres) et le chauffage. Les programmes de soutien seront mis en place.

  • Vérifiez si l'achat d'une installation solaire est rentable à votre emplacement.
  • Vérifiez si l'achat d'un chauffage respectueux du climat en vaut la peine.

​​​​​​​Les conseillers en énergie peuvent vous conseiller, vous et votre entreprise, de manière professionnelle et sur mesure.

Sources
  • Campagne énergétique pour l'hôtellerie et la restauration, DEHOGA
  • ​​​​​​​Gastrosuisse